David P. Boder, Je n’ai pas interrogé les morts.

Paris, Tallandier, « Archives contemporaines », 2006, 373 pages. Préface d’Alan Rosen, appareil critique et postface de Florent Brayard.

Note de lecture rédigée par Catherine Gousseff, disponible sur Cairn.info



Citer ce billet
Notes de lecture de la revue Le Mouvement social (2011, 12 avril). David P. Boder, Je n’ai pas interrogé les morts. Le carnet du Mouvement social. Consulté le 3 mars 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/qzq4

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search