Choix de textes sur le travail en France

Christian CHEVANDIER, Le travail en France, des Trente glorieuses à la présidence Macron Paris, Belin, coll. « Textes choisis », 2018, 257 p., 19 €

par Axelle Brodiez-Dolino

Dans cet ouvrage de la collection “textes choisis”, Christian Chevandier prolonge sa précédente contribution, “La guerre du travail, de la crise à la croissance”, alors principalement centrée sur les années 1930 à 1950. Il aurait d’ailleurs pu appeler ce nouvel ouvrage, symétriquement, “de la croissance à la crise” – le passage des “Trente glorieuses” à la période actuelle étant avant tout marqué, en termes de travail, par la succession de crises économiques, la désindustrialisation et la mondialisation, le chômage et la précarité de l’emploi.

Il se compose d’une introduction et d’une conclusion relativement courtes (13 et 16 pages) mais présentant, chiffres à l’appui, les éléments essentiels ; et d’un cœur d’ouvrage constitué d’une série de 18 textes, organisés chacun autour d’un extrait de source d’une à trois pages, précédé d’une présentation de quelques pages sur l’origine du texte, son auteur et la contextualisation du thème. L’ensemble est organisé de façon chronologique (1950-1965 : “travailler et produire” ; 1965-1980 : “remettre en cause le travail” ; 1980-2020 : “vivre les années de crises”), avec au sein de chaque partie l’abord de cinq à sept thèmes.

L’ouvrage n’est donc pas destiné à l’historien spécialiste, qui pourrait être tenté de discuter tant les périodisations retenues (1965 ou 1980, et plus encore 2020, n’étant pas les césures les plus marquantes) que le choix des textes eux-mêmes (existent, pour chaque thème, quantité de possibilités), lesquels résonnent en fait pour partie avec les travaux de l’auteur.

Il est en revanche destiné à être un réel outil pour les étudiants et enseignants et, par sa lisibilité, sa concision et le regard qu’il apporte, pour tout public soucieux de mieux comprendre cet enjeu fondamental qu’est l’évolution du travail. On trouvera en particulier des éléments, tout à la fois d’éclairage factuel et de compréhension plus large, sur le revenu minimum garanti ; les grandes mutations des secteurs primaire, secondaire et tertiaire ; la formation professionnelle, la participation dans les entreprises ou les réformes de la retraite ; les moments importants que furent 1968, Lip ou les grèves de 1995 ; le rapport aux vacances et à la santé, ou les politiques migratoires ; enfin, sur la « très longue crise » qui nous empreint toujours


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search